Histoire du boogie-woogie

Le boogie-woogie : introduction

musique boogie woogieLe boogie-woogie est à la fois le nom d'une danse et celui d'une sous-famille musicale du jazz, au rythme particulier, le plus souvent marqué au piano. Pour ce qui est de la danse boogie-woogie, elle est le produit de l’évolution de danses swing comme le lindy hop.

Les origines du boogie-woogie


Pour trouver les origines du boogie-woogie en tant que style musical, il faut remonter à la fin du 20ème siècle aux Etats-Unis et plus précisément dans les états de Louisiane et du Texas. Les bûcherons, qui appartenaient en grande majorité à la communauté noire, avaient pris l'habitude afin de se divertir après leurs journées de travail de chanter et de danser dans leurs baraquements. Des musiciens, qui les accompagnaient au piano, se déplaçaient en train d'un campement à l'autre. Ils jouaient souvent du piano pendant leurs voyages, cependant, le bruit qu’effectuaient les essieux des wagons du train (appelés bogie) sur le rail à chaque passage d’une jonction produisait une sonorité et un rythme bien distinct. La musique était donc un peu brouillée par le bruit des bogies qui sautent. Mais, plutôt que de se laisser décourager par ce rythme parasite, ces jazzmen ont eu l'idée de jouer avec ce rythme extérieur. De ce rythme "ta-da...ta-da..." fait par les « bogies » le nom  bogie-woogie est né et est rapidement devenu boogie-woogie.
La musique boogie-woogie fit ainsi le tour du Texas et se propagea dans tout le sud des états-Unis en développant des particularités régionales. Le style de la Nouvelle-Orléans, un peu plus accentué de la main gauche, est appelé la «main gauche».

Evolution de la musique boogie-woogiepiano musique boogie woogie


C’est par l’intermédiaire de Pinetop Smith, un spécialiste de ce style, que se popularisa le nom de boogie-woogie en donnant le titre de «Pinitop's boogie-woogie» à un célèbre solo de piano qu'il enregistra en 1928. Mais ce n'est qu'à la fin des années 1930 que le boogie-woogie prit ses lettres de noblesse auprès du grand public. Le premier concert, «From Spirituals to Swing», fut organisé au Carnegie Hall à New York. Le boogie-woogie s'écoute alors partout, on en parle dans la presse, on l'entend à la radio, on enregistre des disques et le public blanc découvre cette musique. A partir de cette période, le boogie-woogie se commercialise et de nombreuses formations de jazz inclurent des morceaux de boogie-woogie à leur répertoire. Cette musique a également été sponsorisée par l'état américain pendant la seconde guerre mondiale pour maintenir le moral des soldats. C'est ainsi que les Andrew Sisters lancèrent leur carrière. Avec la seconde guerre mondiale, la culture américaine se développe en Europe, la jeunesse découvre alors, au même titre que le Jazz et le be-bop, le boogie-woogie. L'arrivée fracassante du rock'n'roll démode rapidement le blues et le boogie-woogie qui deviennent dépassés.




Particularités de la musique boogie-woogie


Le boogie-woogie se caractérise avant tout par un style puissant, très vivant et efficace. Le plus souvent, le boogie-woogie est joué au piano ; la main gauche exécutant une figure répétitive et syncopée, donnant le rythme puissant et régulier caractéristique à ce style musicale, et la main droite improvisant une mélodie souvent simple. De cette technique spécifique, chacune des mains jouant une partie distincte, se dégage une musique rythmée et mélodieuse. 
Ce style caractérisait généralement les pianistes qui devaient jouer dans de petits établissements qui les employaient. Ils devaient jouer pour les auditeurs, mais aussi et surtout, ils devaient faire danser. Ces établissements, souvent très modestes, ne pouvaient offrir au pianiste un accompagnateur pour étoffer la pulsation, et celui-ci devait être un véritable «homme-orchestre», tout à la fois batteur, bassiste et soliste. En examinant le jeu d'un pianiste de boogie-woogie, on peut en extraire divers composants qui évoquent le rôle dévolu à certains instruments au sein d'un orchestre de Jazz (notamment batterie et contrebasse).



La danse boogie-woogie


Le boogie-woogie est une des évolutions du lindy hop né fin des années 1920. Quand le lindy hop est arrivé en Europe à l’après guerre, il a connu diverses évolutions. Comme la danse be-bop née dans les caves de Saint-Germain-des-prés à Paris, le boogie-woogie est une évolution européanisée du lindy hop, qui s’est fortement développée en Allemagne, son nom venant du courant musical, très en vogue après la guerre.


Evolution de la danse boogie-woogie


L'organisation de compétitions officielles et la standardisation des jeux de jambes et des tony rindone boogie woogiepasses ont permis de donner un nouveau style ainsi qu’une nouvelle popularité au boogie-woogie.
Le boogie-woogie, se danse sur des styles musicaux très différents, avec une évidente prédilection pour les morceaux de piano de la musique boogie-woogie. Il peut se danser sur des tempos très différents, l'interprétation musicale est une partie essentielle de cette danse. Le boogie-woogie se danse essentiellement en Europe.
Le boogie-woogie se danse généralement en 6 temps et parfois en 8 temps mais ce style disparaît peu à peu au profit du style en 6 temps, qui est dansé lors de la plupart des compétitions. Le boogie-woogie reprend une partie des jeux de jambes venant du lindy hop, avec une évolution afin de mieux s’adapter au style musical. Beaucoup de figures de bases du boogie-woogie ressemblent à celles du rock’n roll mais il ne faut pas se méprendre car le boogie-woogie ne vient pas du rock’n roll, mais c’est plutôt le rock’n roll qui est une évolution simplifiée du boogie-woogie.

Tony et Catherine champion du monde 2002 William et Maeva Champion du monde 2009
Logo Easy Swing

Plan d'accès

© EASY SWING Tous droits réservés