Histoire du charleston

Charleston préface

danse charleston dans la rueLa danse Charleston est née dans le sud des Etats-Unis au début des années 1900.

Le charleston est à l'origine de la plupart des danses modernes, construites sur les rythmes négro-américains et dans lesquelles les figures improvisées tiennent une place importante, avec parfois des mouvements acrobatiques inspirés des danses africaines, antillaises, etc.


Le charleston se danse en solo, à deux ou en groupe, sur les rythmes endiablés du hot jazz. Il est fondé sur des déplacements du poids du corps d'une jambe à l'autre, pieds tournés vers l'intérieur et genoux légèrement fléchis.


L’histoire du Charleston

Le charleston est né, comme d’autres danses afro-américaines du début du 20ème siècle, josephine baker charlestondans les communautés noir du sud des Etats-Unis.

Cette danse a été créée vers 1900 et doit son nom à la ville de Charleston en Caroline du Sud. Ce n’est que début des années 1920 que le charleston prit son essor à New York City et particulièrement à Harlem.

Les danseurs Noirs étaient en pleine vogue à New-York au début du siècle dans des revues soient noires, soient ``mêlées`` comme par exemple ``Shuffle along``, ``The Blackbirds``, ``Zieffield folies``, avec les danseurs prestigieux qui avaient pour noms Eddie Rector, Bill Robinson, John Bubbles, Baby Laurence, King Brown.


Il est devenu vraiment populaire aux États-Unis en 1923, à la suite de la présentation d’une revue entièrement noire se jouant sur Broadway : Runnin' Wild (musique Charleston de James P. Johnson).

En France il faudra attendre 1925, avec la première Revue Nègre, au Théâtre des Champs-Élysées de Paris, dans laquelle on retrouve Sidney Bechet et Joséphine Baker qui fait ses débuts. Le charleston devient alors, dans les années 1920, la danse de société de référence aux États-Unis et en Europe.

Le Charleston en couple

Dans les années 1920, les partenaires se tenaient face à face à la manière d’une position de danse traditionnelle Européenne.

Le bras droit du danseur dans le dos de la danseuse, le bras gauche de la danseuse sur l’épaule ou le bras droit du danseur. La main gauche du danseur et la main droite de la danseuse paume contre paume, maintenues à hauteur de l’épaule.

Les partenaires pouvaient maintenir un espace entre eux afin de laisser de l’espace pour des jeux de jambes ou danser buste contre buste dans une position plus fermée.

Petit à petit, les positions ont évoluées et c’est ainsi que nous retrouverons plus tard, dans le courant des années 1930, des positions de danse comme le « tandem Charleston » ou le « hand to hand charleston » qu’on voit souvent de nos jours dans le Lindy Hop.



Le charleston aujourd’hui

aurore et andy charlestonLe charleston revient de plus en plus au sein des communautés Lindy Hop à travers le monde. Il y a des plus en plus de compétitions et de « Charleston Battle » qui s’organisent souvent à la manière d’une battle Hip Hop plus connue du grand public.

Les danseurs improvisent des pas sur une musique, la plupart du temps très rapide, et agrémentent bien souvent leur danse de mouvements et d’acrobaties venus de diverses inspirations. Il est également important de savoir que nombre de danseurs de Hip Hop ou de Deep House sont eux aussi inspirés par le Charleston.

Logo Easy Swing

Plan d'accès

© EASY SWING Tous droits réservés