Histoire du lindy hop

Le Lindy Hop, parfois appelé aussi Jitterbug, est né fin des années 1920 au sein de la communauté noire-américaine de Harlem (New York). Cette danse de rue s’est développée parallèlement au jazz et plus particulièrement au style de jazz "swing".

danse-lindy-hop
Le Lindy Hop est un mélange de plusieurs danses provenant des quatre coins des États-Unis. Il s’inspire en partie du charleston et des claquettes pour les jeux de jambes mais également du Foxtrot, et des danses beaucoup plus anciennes telles que le "Cakewalk" , le "Texas Tommy ", le "Black Bottom" ainsi que d’autres danses dites "animales", comme le "Turkey Trot" ou encore le "Buzzard Lope",...

L'ancêtre le plus germain du Lindy Hop est sans doute le "break away", dont l'un des meilleurs danseurs fut George "Shorty" Snowden.


Le Lindy Hop allie des mouvements improvisés provenant des danses africaines et la structure en 6 et 8 temps des danses européennes. Le Lindy Hop se danse en couple et/ou séparément, du fait de ses origines métissées. Les danses africaines séparent habituellement les hommes des femmes. La danse en couple est typiquement européenne.



Histoire du lindy hop


danseur-lindy-hopEntre 1910 et 1950, Harlem était un lieu où les gens de tous horizons, toutes couleurs et toutes classes sociales se réunissaient dans le but de se divertir. Le « Cotton Club » présentait des artistes noirs et accueillait la riche clientèle blanche et glamour pendant que la salle de bal « Savoy », ouverte en 1926, accueillait la clientèle plus modeste, à forte proportion noire.

Le Savoy était malgré tout l'une des rares salles de bal où se mélangeaient blancs et noirs. Le Savoy était le haut lieu de la danse à Harlem et accueillait l'élite des danseurs, dont la troupe des Whitey's Lindy Hoppers. La musique Swing et le Lindy Hop évoluèrent parallèlement dans ces salles de bal et principalement au Savoy.
Dans les années 1910 et 1920, dans tous les vaudevilles, les professionnels exécutaient leurs talents au travers des claquettes et autres danses de cette période. Dans les années 1920 et 1930, des concours de danses furent organisés et sponsorisés par les salles de bal américaines. Le Savoy pouvait contenir jusqu'à 5.000 spectateurs, et c'était nécessaire, avec 70.000 spectateurs par an dansant à la " Home of happy feet". Le plancher devait être remplacé tous les 3 ans et on finit par l’appeler "The Track" (la piste) à cause de sa forme ovale.

Les scènes à chaque extrémité de la piste pouvaient accueillir deux groupes de musiciens qui jouaient les nuits, et ce chaque jour de la semaine. 
L'atmosphère de la salle de bal était électrique et les meilleurs danseurs se réunissaient dans le "Cats Corner", où ils passaient tour à tour pour faire des démonstrations et improviser avec la musique.

Les salles de bals américaines ont alors commencé à organiser des concours hebdomadaires, favorisant la rivalité amicale entre les troupes de danse et les danseurs, les poussant toujours à improviser davantage et à créer de nouveaux mouvements pour faire s'exclamer la foule. 
Les Marathons de danse étaient également populaires


Une danse appellée Lindy Hop: explications

charles-lindbergLe nom « Lindy hop » a été inventé d’une manière assez curieuse…Le 21 mai 1927, Charles Lindbergh, âgé de 25 ans, réalisa l’audacieux premier vol en solo de New York à Paris. Il traversa l'atlantique en 33h30 à bord de son avion (un monomoteur) le « Spirit of Saint Louis » et atterit au Bourget sain et sauf.

Les gens se passionnèrent pour le saut (hop) de l’intrépide aviateur et les journaux américains firent paraître en gros titre: " The lucky Lindy hop's the atlantic ! " (Le chanceux Lindy a traversé l'atlantique !).
Au même moment se déroulait à Harlem, au Savoy Ballroom de New-York, un marathon de danse. Un journaliste, présent à l’évènement, fut stupéfié par la performance des danseurs. Désirant écrire un article sur l'évènement, il demanda à l'un des danseurs le nom de cette danse. Georges " Shorty " Snowden, ne sachant que répondre, lui dit en se remémorant les gros titres des journaux du moment : "The hop, The Lindy hop..., we're flying just like Lindy did ". L’appellation fut reprise dans les journaux dès le lendemain.



Diffusion du Lindy hop dans le monde de la danse

frankie manning danse
whitey's lindy hoppers
lindy hop dancers

Bien que le lindy hop soit officiellement né à la fin des années 20, il ne s’est réellement étendu à tous les Etats-Unis d'Amérique que 10 ans plus tard, en 1937, à la suite du célèbre concert de Benny Goodman au Paramount Theater de New-York.

Lors de cette soirée, trois mille amateurs de swing furent enchantés par la prestation et ce fut l’élément déclencheur de l'âge d'or pour la musique jazz/swing. La danse fut évidemment associée à ce mouvement musical. 
Petit à petit, le Lindy Hop se répand à travers les Etats-Unis et le monde entier, grâce à des numéros interprétés par des troupes célèbres dans les cabarets et théâtres. L’une des troupes de danse professionnelle les plus célèbres était les Whitey's Lindy Hoppers, dont les membres les plus connus sont Frankie Manning, Al Minns et Leon James. Ceux-ci ont également interprété des numéros de danse pour des films comme Hellzapoppin, A Day At The Races, … .

Les scènes de danses étaient fabuleuses, mais n'influençaient pas le film, de sorte que ces scènes étaient coupées dans les versions diffusées dans les états ségrégationnistes du Sud. Cette troupe s'est même produite à Paris, au Moulin Rouge, avec à sa tête, le grand Monsieur du Lindy Hop : Frankie Manning.


La propagation du Lindy hop aux Etats-Unis s’est même étendue à la communauté blanche. Après le Charleston, les jeunes blancs vont s'approprier le Lindy Hop. Pour rendre cette danse un peu plus " respectable ", ils vont l'assagir et atténuer le côté exubérant et fou... Elle prendra le nom de Jitterbug (L'alcool distillé de façon illégal s'appel le "jitter" et, dans l'argot de l'époque, les tremblements alcooliques étaient appelées "jitters").

Le Jitterbug reste cependant très proche du Lindy Hop, si bien que l'on pourrait les confondre. Des troupes blanches vont voir le jour et se produiront dans différents films à Hollywood avec les grands orchestres blancs de l'époque.

Ainsi, on voit des danseurs avec Harry James, Tommy Dorsey et bien sur le "Roi du Swing" : Benny Goodman.
Dean Collins fut l’un des danseurs blancs les plus connus, il est à l'origine de ce que nous connaissons maintenant comme le "Hollywood" style (Eric et Sylvia) et "Smooth Lindy " (Sylvia et Jonathan). Dean avait appris le Lindy hop à New York au début des années 30, avant de se déplacer à Los Angeles, en emportant avec lui le style "Savoy" du Lindy.
Arrivé à Los Angeles, Dean lissa la danse et y ajouta sa touche personnelle. Cela l'a conduit vers la chorégraphie et il réalisa de nombreux films tels que "Lets make Music", "Chool Song" et "Buck Privates".Dean a également codifié la danse pour la rendre enseignable.
D'indénombrables styles de Lindy sont apparus car, si le style le plus connu reste le Savoy, d'autres comme le Hollywood ont très vite été inventés.
Rappelons que le Lindy Hop ne se résume pas à ces deux styles.

La façon de danser de George " Shorty " Snowden était différente de celle de Frankie Meanning, dont la posture penchée en avant était si caractéristique qu’il était aisé de le reconnaître sur une piste de danse au milieu de centaines de couples. Il existe en fait d'indénombrables styles de lindy, le but de chaque danseur étant de trouver son propre style.



La danse Lindy Hop entre en Europe


La diffusion du Lindy Hop a touché l’Europe au cours de la seconde guerre mondiale. Le Lindy Hop (ou plutôt le Jitterbug) traversa l'atlantique et arriva en Europe avec les GI's américains, qui avaient emmené leur musique et leur manière de danser. Les Ballrooms de Londres, les caves parisiennes et tous les endroits où l'on jouait du Jazz ont accueillis les soldats américains et leur façon de danser.

A certains endroits, le Lindy Hop a alors évolué pour donner naissance au Be Bop, plus adapté aux petites pistes de danse des caves parisiennes. Une évolution similaire en Allemagne donne naissance au Boogie-woogie. Depuis les années 1990, on trouve un renouveau du mouvement swing tant au niveau de la danse qu'au niveau musical, avec des groupes comme le Bill Elliott Orchestra, Indigo Swing, Steve Lucky... Les danses rétro sont réapparues avec les groupes de neo-swing.

Le Lindy retrouve les grands écrans avec "Malcolm X", "Swing Kids", "A League of Their Own", "The Mask" et "Swingers".  La télévision a également favorisé les nouveaux danseurs de Lindy, avec des apparitions dans Ally McBeal, Carnival et les publicités GAP.

 
Danser le Lindy hop aujourd’hui


Le Lindy Hop reste en constante évolution. Après une phase plus calme entre 1950 et 1980, il a refait surface dans les années 1980 grâce à l'énergie de plusieurs groupes: les Harlem Hot Shots (Suède), la New York Swing Society (États-Unis) et les Jiving Lindy Hoppers (Angleterre).

Aujourd'hui le Lindy Hop est indiscutablement plus grand qu'il ne l'était à la grande époque du Savoy. Les Lindy Hoppers de Whitey n'auraient jamais pensé que leur danse se serait éparpillée ainsi à travers le monde par l'intermédiaire d'Internet, des vidéos, des ateliers et des cours.
On retrouve dès lors du lindy hop dans la plupart des pays Européens ainsi que sur les 4 autres continents du globe.

Logo Easy Swing

Plan d'accès

© EASY SWING Tous droits réservés